Outils pour utilisateurs

Outils du site


debian:unstable_sur_dell_d630

Debian GNU/Linux Unstable sur Dell D630

:!: Bug matériel : Le ventilateur tourne tout le temps (même si le bruit n'est pas très élevé en usage normal). Voir NVIDIA GPU Update for Dell Laptop Owners et NVIDIA GPU Update: Limited Warranty Enhancement Details.

Installation

  • :!: Ce portable est équipé d'un processeur Intel® Core™2 Duo T9300 pour PC portables (un processeur 64-bit de la famille Intel 64 (ou EM64T)). On peut utiliser l'installateur pour l'architecture AMD64 (64-bit) ou l'installateur pour l'architecture Intel x86 (32-bit). J'ai choisi d'installer un système 64-bit.
  • Installer d'abord un système minimal de la version testing (il s'agit dans mon cas le CD netinst LennyBeta2 amd64 20080608. J'ai réinstallé le système avec un CD netinst sid amd64 20110407.).
    • Lancer l'installation, …
    • Partition disks : Manual (16 GB pour /, 4 GB pour swap et 100 GB pour /home).
    • Software selection : rien.
    • Reboot à la fin de l'installation.
  • Upgrade à unstable : Installer mon éditeur préféré vim, modifier /etc/apt/sources.list, ensuite “apt-get update” et “apt-get dist-upgrade”.
  • “dpkg-reconfigure debconf” : changer la “priority” à “low”.
  • Installer postfix (choisir Internet site).
    • Utiliser /etc/aliases pour rediriger les mails de root et www-data à mon compte. Lancer la commande newaliases après chaque modification de /etc/aliases.

Configuration

Xorg

  • Installer le paquet xorg (ceci installe aussi beaucoup de paquets non utilisés).
    • Carte graphique : nVidia Corporation Quadro NVS 135M (rev a1). Le pilote libre nouveau fonctionne. Pour obtenir un meilleur support de la carte vidéo, il faut installer le pilote propriétaire nvidia. Préférer la méthode debian (plus simple qui évite de faire des dpkg-divert manuellement car ces diversions sont faites automatiquement par les paquets debian) :
      • D'abord ne pas charger le module nouveau au démarrage à l'aide de /etc/modprobe.d/blacklist-local.conf.
      • Installer nvidia-kernel-dkms, nvidia-glx, nvidia-glx-ia32, nvidia-vdpau-driver, nvidia-vdpau-driver-ia32 et nvidia-settings.
      • Éditer le fichier /etc/X11/xorg.conf pour utiliser le driver “nvidia”.
    • Clavier et souris : Installer le pilote “evdev” (paquet xserver-xorg-input-evdev). On n'a plus besoin de “kbd” et “mouse” (paquets xserver-xorg-input-kbd et xserver-xorg-input-mouse) depuis la version 7.4 de xorg. Voir aussi plus bas sur Clavier pour la config de /etc/default/keyboard.
    • Touchpad : Utiliser le pilote “synaptics” (paquet xserver-xorg-input-synaptics) : Voir /usr/share/doc/xserver-xorg-input-synaptics/README[NEWS].Debian.gz et “man synaptics”.
      • Le mode “tapping” a été désactivé par défaut depuis la version 1.2.1 (voir ici). Pour l'activer et ajuster le “double tap”
        • méthode 1 : lancer la commande
          $ synclient TapButton1=1 MaxDoubleTapTime=90
        • méthode 2 : mettre ces options
          # voir http://fedoraproject.org/wiki/Input_device_configuration
          
          Section "InputClass"
                  Identifier "tap-by-default"
                  MatchIsTouchpad "on"
                  Option "TapButton1" "1"
                  Option "MaxDoubleTapTime" "90"
          EndSection

          dans un fichier de config /usr/share/X11/xorg.conf.d/60-synaptics-tapping.conf.

  • Information sur la carte vidéo et Configuration du driver nvidia (résolution/taille, orientation, réflexion, écran externe, … ) :
    $ nvidia-settings
    • Utiliser un écran externe par défaut :
      • Écrans : un écran interne du portable avec résolution maximale 1440×900 et un écran externe Samsung SyncMaster 710v de résolution maximale 1280×1024.
      • Note : Je ne m'intéresse pas au mode d'affichage qui partage un bureau sur deux écrans. Je préfère le mode “clone”. Mais comme les deux écrans ont des résolutions différentes, le mode “clone” ne convient pas.
      • Créer une config pour écran externe : On peut récupérer facilement une config pour l'écran externe à l'aide de l'outil nvidia-settings, voici un exemple de /etc/X11/xorg.conf-externe
        # nvidia-settings: X configuration file generated by nvidia-settings
        # nvidia-settings:  version 1.0  (pbuilder@c203)  Tue May 18 07:56:38 UTC 2010
        
        Section "Monitor"
            # HorizSync source: edid, VertRefresh source: edid
            Identifier     "Monitor0"
            VendorName     "Unknown"
            ModelName      "Samsung SyncMaster"
            HorizSync       30.0 - 81.0
            VertRefresh     56.0 - 75.0
            Option         "DPMS"
        EndSection
        
        Section "Device"
            Identifier     "Device0"
            Driver         "nvidia"
            VendorName     "NVIDIA Corporation"
            BoardName      "Quadro NVS 135M"
        EndSection
        
        Section "Screen"
            Identifier     "Screen0"
            Device         "Device0"
            Monitor        "Monitor0"
            DefaultDepth    24
            Option         "TwinView" "0"
            Option         "TwinViewXineramaInfoOrder" "CRT-0"
            Option         "metamodes" "CRT: nvidia-auto-select +0+0"
            SubSection     "Display"
                Depth       24
            EndSubSection
        EndSection
      • Configurer xdm : il suffit de remplacer la ligne
        :0 local /usr/bin/X :0 vt7 -nolisten tcp

        par

        :0 local /usr/bin/X :0 vt7 -nolisten tcp -config xorg.conf-externe

        dans /etc/X11/xdm/Xservers. Ainsi, l'écran externe est utilisé avec la bonne config de résolution s'il est branché. Sinon, les options dans xorg.conf-externe ne sont pas réalisées, et le serveur X démarre avec seulement le driver nvidia et des options auto-détectées.

Gestionnaire de paquets graphique

  • Installer synaptic. Configurer le dans ses preferences pour ne pas considérer les paquets recommandés comme dépendants, mais le faire manuellement quand les paquets recommandés sont intéressants.

Kernel, modules et udev

  • Kernel debian : Installer linux-image-amd64 et linux-headers-amd64.
  • Compiler un kernel :
    • Les raisons :
      • modifier les choix de configuration : Processor family ⇒ Core2, Timer frequency ⇒ 1000 Hz.
      • intégrer le patch TuxOnIce.
    • Installer d'abord fakeroot kernel-package libncurses5-dev.
    • Patcher, compiler et installer le kernel. Par exemple avec kernel 2.6.26 et TuxOnIce 3.1.1.1<code> # apt-get install linux-source-2.6 $ wget http://www.tuxonice.net/downloads/all/tuxonice-3.1.1.1-for-2.6.32.patch.bz2 $ tar jxvf /usr/src/linux-source-2.6.32.tar.bz2 $ cd linux-source-2.6.32 $ bzip2 -dc ../tuxonice-3.1.1.1-for-2.6.32.patch.bz2 | patch -p1 $ cp /boot/config-2.6.32-5-amd64 .config (prendre la config debian) $ make menuconfig (modifier les options “Processor family ⇒ Core2, Timer frequency ⇒ 1000 Hz”, mettre “LZO compression algorithm = y” pour TuxOnIce) $ make-kpkg clean $ CONCURRENCY_LEVEL=2 fakeroot make-kpkg –initrd –append-to-version=.toi3111 –revision 2.6.32-19 kernel_image (2.6.32-19 est la revision debian, voir le fichier version.Debian) # dpkg -i ../linux-image-2.6.32.toi3111_2.6.32-19_amd64.deb </code>
    • Compiler et installer le kernel. Par exemple
      # apt-get install linux-source-2.6
      $ tar jxvf /usr/src/linux-source-2.6.32.tar.bz2
      $ cd linux-source-2.6.32
      $ cp /boot/config-2.6.32-5-amd64 .config    (prendre la config debian)
      $ make menuconfig    (modifier les options "Processor family => Core2" et "Timer frequency => 1000 Hz")
      $ make-kpkg clean
      $ CONCURRENCY_LEVEL=2 fakeroot make-kpkg --initrd --append-to-version=.c1 --revision 2.6.32-19 kernel_image    (2.6.32-19 est la revision debian, voir le fichier ''version.Debian'')
      # dpkg -i ../linux-image-2.6.32.c1_2.6.32-19_amd64.deb
  • Utiliser dkms pour gérer automatiquement les modules externes concernant nvidia et virtualbox.
  • Le chargement de modules au démarrage :
    • udev détecte le matériel et charge automatiquement certains modules.
    • Utiliser le fichier /etc/modules.
    • Ajouter ou éditer des fichiers dans /etc/modprobe.d/
  • Ne pas charger un module au démarrage : il suffit de mettre une ligne
    blacklist nom_module

    dans un fichier sous /etc/modprobe.d/. Par exemple, /etc/modprobe.d/blacklist-local.conf.

  • Pour gérer les modules après le démarrage :
    • modprobe options nom_du_module (la commande lsmod liste les modules chargés)
    • le paquet modconf
    • Changer les paramètres d'un module chargé : éditer les fichiers /sys/module/nom_module/parameters/*
  • Si le nom de CD ou DVD n'est pas bien nommé (par exemple /dev/cdrom1 et /dev/dvd1 au lieu de /dev/cdrom et /dev/dvd), il suffit de modifier le fichier /etc/udev/rules.d/70-persistent-cd.rules ou bien le supprimer et le régénérer par un redémarrage.

Mise à jour du BIOS

  • Un bug BIOS (version A12) empêche le réveil après “suspend to disk”. Il faut passer l'option acpi_sleep=s4_nohwsig au démarrage du système (voir ce bug). Par exemple, on la met dans /boot/grub/menu.lst (et on fait # update-grub) :
    # Put static boot stanzas before and/or after AUTOMAGIC KERNEL LIST
    ...
    
    ## DO NOT UNCOMMENT THEM, Just edit them to your needs
    ...
    
    ## additional options to use with the default boot option, but not with the
    ## alternatives
    ## e.g. defoptions=vga=791 resume=/dev/hda5
    # defoptions=vga=791 acpi_sleep=s4_nohwsig
  • Mettre à jour le BIOS à la version A15 corrige ce problème (:!: déconseillé, il y a toujours un risque de rendre la machine non bootable !!!) (voir méthode) :
    # getSystemId 
    ...
    System ID:    0x01F9
    ...
    (noter ce ID, ouvrir http://linux.dell.com/repo/firmware/bios-hdrs/ et aller dans le dossier contenant la dernière version de BIOS correspondant à ce ID pour repérer le lien vers le fichier bios.hdr)
    $ wget http://linux.dell.com/repo/firmware/bios-hdrs/system_bios_ven_0x1028_dev_0x01f9_version_a15/bios.hdr
    # modprobe dell_rbu
    (# dellBiosUpdate -h )
    # dellBiosUpdate -u -f bios.hdr
    # reboot

Grub2

  • Normalement, on configure les paramètres dans /etc/default/grub.
    • :!: Voir
      $ info -f grub -n 'Simple configuration'

      pour définir le 'GRUB_DEFAULT'.

  • Résolution 1440×900 dans les consoles : Ajouter une ligne
    GRUB_GFXPAYLOAD_LINUX=1440x900

    après la ligne

    #GRUB_GFXMODE=640x480

    dans /etc/default/grub et relancer

    # update-grub
    • Note : Il faut les options
      CONFIG_EFI=y
      CONFIG_FB_EFI=y

      dans le kernel pour que gfxpayload fonctionne. Sinon, écran noir sur les consoles.

Disque dur

  • SATA controller : BIOS → Onboard Devices → SATA Operation : choisir le mode AHCI.
  • APM du disque dur : D'après des infos lues sur le web (voir ici et ici), il faut surveiller le “head parking” du disque dur. Installer smartmontools (mais ne pas utiliser smartd, voir /etc/default/smartmontools). La commade smartctl donne des infos sur le disque dur. En particulier
    # smartctl -a /dev/sda | grep Load_Cycle_Count

    donne le compteur de “head parking”. Le “head parking” sert à protéger le disque contre des éventuels chocs. Il y a aussi le “spin down” du disque, qui sert à économiser l'énergie (pour portable en batterie). Le “head parking” trop souvent fait augmenter rapidement le “Load_Cycle_Count”, ce dernier est directement lié à la durée de vie du disque. hdparm peut contrôler ces deux choses via deux paramètres.

    • option -B : “spin down” et/ou “head parking”
    • option -S : “spin down” (qui entraine “head parking”)
    • Ceci est configurable en ajoutant par exemple
      /dev/sda {
              apm = 253
              spindown_time = 0
      }

      dans /etc/hdparm.conf.

    • Pour vérifier,
      # hdparm -I /dev/sda |grep Advanced

Températures CPU GPU HDD, informations des ventilateurs

  • Installer nvidia-settings (outil graphique).
  • Installer hddtemp.
    # hddtemp /dev/sda
    /dev/sda: ST9120823ASG: 29°C
  • Charger le module i8k et installer i8kutils.
    $ cat /proc/i8k

    donne des infos suvantes :

       1.0 A15 XXXXXXX 32 -22 1 27660 76440 -1 -22
        |   |    |      |  |  |   |     |    |  |
        |   |    |      |  |  |   |     |    |  +-------- 10. buttons status
        |   |    |      |  |  |   |     |    +----------- 9.  ac status
        |   |    |      |  |  |   |     +---------------- 8.  right fan rpm
        |   |    |      |  |  |   +---------------------- 7.  left fan rpm
        |   |    |      |  |  +-------------------------- 6.  right fan status
        |   |    |      |  +----------------------------- 5.  left fan status
        |   |    |      +-------------------------------- 4.  CPU temperature (Celsius)
        |   |    +--------------------------------------- 3.  serial number
        |   +-------------------------------------------- 2.  BIOS version
        +------------------------------------------------ 1.  /proc/i8k format version

    (voir /usr/share/doc/i8kutils/README.i8kutils.gz)

  • Charger le module coretemp et installer lm-sensors pour obtenir les températures des deux CPU “Cores”.
    $ sensors
    coretemp-isa-0000
    Adapter: ISA adapter
    Core 0:      +27.0°C  (high = +100.0°C, crit = +100.0°C)  
    
    coretemp-isa-0001
    Adapter: ISA adapter
    Core 1:      +27.0°C  (high = +100.0°C, crit = +100.0°C)
  • Le module thermal est un ACPI Thermal Zone Driver.
  • Ces outils s'intègre bien avec gkrellm.

Gestion de la fréquence CPU

Réseau

  • Cartes réseaux :
    Ethernet controller: Broadcom Corporation NetXtreme BCM5755M Gigabit Ethernet PCI Express (rev 02)
    Network controller: Intel Corporation PRO/Wireless 3945ABG Network Connection (rev 02)
  • Drivers/pilotes : Installer les paquets firmware-iwlwifi et wireless-tools pour la carte wifi. Au démarrage, le noyau/udev détecte les deux cartes et charge les drivers tg3 et iwl3945.
    • :!: Pour le Wi-Fi, je préfère ne pas charger automatiquement le module iwl3945 au démarrage. Pour cela, le mettre dans un fichier /etc/modprobe.d/blacklist-local.conf. Faire
      # modprobe iwl3945

      avant l'usage de wifi.

    • Noms des interfaces : Il y a deux notions différentes.
      • Interfaces physiques : Le nom de chaque interface réseau physique est donné/défini par udev la première fois le module/driver de l'interface est chargé. On peut les modifier dans les règles de udev.
      • Interfaces logiques : Ces noms peuvent être définis dans /etc/network/interfaces. Voir le manuel “man interfaces”.
  • Connexion à l'internet : Installer network-manager-gnome wicd-gtk, isc-dhcp-client, resolvconf. Lancer nm-applet wicd-client via ~/.xsession.
    • network-manager[-gnome] est plus complet que wicd, mais il ne marche pas bien dans mon cas : très souvent je ne peut plus connecter à l'internet après un redémarrage, il me faut rebooter la freebox.

Alsa et périphériques audio

  • Périphériques audio utilisés :
    • La carte son intégrée interne : c'est un contrôleur SigmaTel 9205 (BIOS le signale) (pilote : kernel module snd_hda_intel).
    • Un microphone usb : celui du Logitech HD Webcam C270 (pilote : kernel module snd_usb_audio et uvcvideo).
    • Une carte son usb : le petit DAC AUDIOPHONICS UCT27 (pilote : kernel module snd_usb_audio).
  • Gérer ces périphériques audio :
    • Installer les paquets alsa-base et alsa-utils.
    • Configurer les périphériques par défaut : Voir ALSA-FAQ026, audacity-wiki (et aussi alsa-wiki). On repère d'abord leur nom donné par le noyau (Par exemple : “Intel”, “U0x46d0x825” et “DAC”. Les deux périphériques usb sont branchés avant le boot. Mais leur numéro peuvent inter-changer si on les branche après le boot. Donc il ne faut pas utiliser leur numéro pour la config.) :
      $ cat /proc/asound/cards
       0 [Intel          ]: HDA-Intel - HDA Intel
                            HDA Intel at 0xf6ffc000 irq 45
       1 [U0x46d0x825    ]: USB-Audio - USB Device 0x46d:0x825
                            USB Device 0x46d:0x825 at usb-0000:00:1d.7-2, high speed
       2 [DAC            ]: USB-Audio - USB Audio DAC   
                            Burr-Brown from TI USB Audio DAC at usb-0000:00:1a.7-3.2, full speed

      (on peut aussi utiliser les commandes “aplay -L” et “arecord -L”). Ensuite on crée le fichier /etc/asound.conf (ou ~/asoundrc)

      # Utiliser la carte son usb dont le nom est "DAC" comme carte par défaut (output)
      
      pcm.!default {
      type hw
      card DAC
      }
      ctl.!default {
      type hw
      card DAC
      }

      ou bien

      # Utiliser la carte son usb dont le nom est "DAC" comme défaut output
      # Utiliser le microphone du webcam dont le nom est "U0x46d0x825" comme défaut input
      
      pcm.!default {
          type asym
          playback.pcm {
              type hw
              card DAC
          }
          capture.pcm {
              type hw
              card U0x46d0x825
          }
      }
  • Ajuster les paramètres de cartes son selon cette image avec la commande alsamixer. Par exemple :
    # alsamixer -c 0 -V all      (voir "man alsamixer" pour comprendre son usage, surtout les touches pour changer les valeurs, par exemple "SPACE")
    ou bien
    # alsamixergui -c 0

        alsamixer     alsamixergui

    • Sur cette image :
      • On voit bien que c'est une carte HDA-Intel qui utilise le codec/ship SigmaTel STAC9205.
      • Master contrôle le volume du son globalement.
      • Headphone contrôle le volume du casque.
      • Speaker contrôle le volume du haut-parleur.
      • Capture activée pour utiliser le microphone interne.
    • Beep : Il y a “théoriquement” deux façons de contrôler le “beep”.
      • Par le module pcspkr du kernel : Il me semble qu'il est indépendant de alsa et qu'il ne marche pas si alsa est utilisé. Voir ALSA Bug 0003716. On peut enlever ou blacklist ce module.
      • PC Beep : Activer l'option CONFIG_SND_HDA_INPUT_BEEP (digital beep) du kernel config, on ne peut pas le compiler en module, mais seulement en dur dans le kernel. Problème : Le son est un peu trop fort même si le volume est descendu à zéro. Voir ALSA Bug 0004196.
    • :!: Il faut que l'utilisateur appartienne au groupe audio (# adduser nom_login audio si nécessaaire). Voir le fichier /etc/group.
  • Test :
    $ arecord -f S16_LE -r 48000 -D hw:U0x46d0x825 test.wav
    (ou bien avec la deuxième ''/etc/asound.conf'' ci-dessus :
     arecord -f S16_LE -r 48000 -D default test.wav)
    $ aplay test.wav

    (on peut aussi utiliser audacity)

  • dmix est activé par défaut depuis alsa 1.0.10. Il s'agit de permettre à plusieurs applications d'utiliser la carte son en même temps, voir aussi dmix.
  • Outil de diagnostic : alsa-info.sh.
    $ wget http://www.alsa-project.org/alsa-info.sh

Sauvegarde

  • Utiliser unison-gtk (ou unison en ligne de commande) pour réaliser une sauvegarde synchronisée bidirectionnelle de certaines répertoires sur un support usb externe ou sur une machine distante.
  • Un exemple : sauvegarde de données sur un disque dur usb externe chiffré.
    • Préparer le disque usb, par exemple
      # cryptsetup luksFormat /dev/sdb1
      # cryptsetup luksOpen /dev/sdb1 usbdisk
      # mkfs.ext3 /dev/mapper/usbdisk    (on peut ajouter l'option "-L label" pour donner un Label. Ou utiliser la commande suivante)
      # e2label /dev/mapper/usbdisk iomega    (Donner/Changer Label "iomega" au disque. Le disque sera alors monté sous /media/iomega par thunar-volman ci-dessous)
      # cryptsetup luksClose usbdisk
    • Créer un fichier de config iomega-system.prf dans /root/.unison/ (pour sauvegarder /etc, /boot, /var/backups et /var/lib/dokuwiki), et un autre iomega-home.prf dans $HOME/.unison/ (pour sauvegarder mon $HOME) (voir la doc pour comprendre comment créer les profiles).
    • Sauvegarde :
      • Avec thunar-volman : On a donné label “iomega” au disque, il est détecté et automatiquement monté en /media/iomega (en donnant le mot de passe). Ensuite lancer unison-gtk. Après synchronisation, démonter le disk (dans thunar).
      • Montage manuel : On peut utiliser mount/umount (uniquement par root)
        # cryptsetup luksOpen /dev/sdb1 usbdisk
        # mount /dev/mapper/usbdisk /media/iomega
        # unison-gtk
        # umount /media/iomega
        # cryptsetup luksClose usbdisk

        ou plus simple pmount/pumount (par root et tout user appartenant au groupe plugdev).

        $ pmount /dev/sdb1 iomega                (cette commande monte le disque sous /media/iomega)
        $ unison-gtk
        $ pumount iomega
        • Mettre ces commandes dans un script “save-to-iomega”.
      • En cas de problème pour la création de répertoires sur le disque cible lors de la première synchronisation, créer les manuellement.

Services (et sécurité)

  • Activer seulement les services nécessaires (pour plus de sécurité). Pour les gérer, uitliser sysv-rc-conf, update-rc.d ou rcconf.
  • anacron : Il faut installer anacron (et cron) car le portable ne tourne pas tout le temps.
  • mlocate : Installer mlocate au lieu de locate (si ce dernier est installé, supprimer le).
  • Par défaut, bootlogd n'est pas lancer au boot. Il faut éditer /etc/default/bootlogd en changant BOOTLOGD_ENABLE=No en BOOTLOGD_ENABLE=Yes, on a alors une partie du message au boot dans /var/log/boot, qui permet de voir des erreures (La commande dmesg ne donne pas tout le message au boot).
  • Installer harden-clients, harden-environment et harden-servers.

Firewall

  • Installer shorewall pour protéger les deux interfaces eth0 et wlan0. Lire /usr/share/doc/shorewall/README.Debian.gz et prendre l'exemple /usr/share/doc/shorewall/examples/one-interface. Voir aussi http://wiki.debian.org/HowTo/shorewall.

Clavier

  • Voir Xorg pour info sur le driver du clavier.
  • Installer console-setup et keyboard-configuration. (dpkg-reconfigure permet de revoir les options)
    • console-setup configure les fonts du console dans /etc/default/console-setup.
    • keyboard-configuration configure le modèle clavier à la fois pour le console et pour X dans /etc/default/keyboard.
    • Ne plus utiliser le paquet console-data qui est obsolète.
  • Boutons de contrôle du volume son : ces sont les trois boutons situés en haut à coté du bouton “Power”.
    • Ces trois boutons sont définis mais non configurés. On peut ajouter
      key XF86AudioMute           A   A   Exec exec amixer set Master toggle
      key XF86AudioRaiseVolume    A   A   Exec exec amixer set Master 10%+
      key XF86AudioLowerVolume    A   A   Exec exec amixer set Master 10%-

      dans ~/.fvwm/config. (amixer est dans le paquet alsa-utils) (voir aussi Gentoo Howto)

  • “Touches bleues” : Certaines sont uniquement pour Windows (voir la doc).
    • Les touches pour la luminosité sont contrôlées directement par BIOS (Il suffit de les tester sous BIOS pour se rendre compte, parce qu'à ce moment là aucun système d'exploitation n'est démarré).
      • <Fn><la touche fléchée vers le haut> : Augmenter la luminosité sur l'écran intégré.
      • <Fn><la touche fléchée vers le bas> : Diminuer la luminosité sur l'écran intégré.
    • <Fn><F8> : Bascule l'image vidéo vers l'une des trois options d'affichage : l'écran intégré, les deux écrans simultanément et un moniteur externe.
    • <Fn><F1> : Elle est définie comme XF86Suspend. Ajouter
      key XF86Suspend   A   A   Exec exec sudo s2disk

      dans ~/.fvwm/.config pour activer suspend-to-disk avec uswsusp (voir plus bas)

    • <Fn><F3> : Elle est définie comme XF86Battery et a le keycode 224. Ajouter
      key XF86Battery   A   A   Exec exec sudo s2ram

      dans ~/.fvwm/.config pour activer suspend-to-ram avec uswsusp (voir plus bas)

      • Il faut bien sûr adapter /etc/sudoers avec la commande visudo.

Suspend to RAM, suspend to disk

  • On peut aussi utiliser TuxOnIce pour suspend-to-disk. * Il n'est pas encore intégré dans le noyau officiel. Il faut patcher le noyau. * Compiler et installer tuxonice-userui-1.0 <code>$ wget http://tuxonice.net/files/tuxonice-userui-1.0.tar.gz $ tar zxvf tuxonice-userui-1.0.tar.gz $ cd tuxonice-userui-1.0/ $ make tuxonice-userui # cp tuxoniceui_text /usr/local/sbin/ </code>
  • Gérer les modes Suspend : on peut utiliser uswsusp (lire /usr/share/doc/uswsusp/README.Debian). ou hibernate-script (nécessaire si utiliser TuxOnIce).
    • Suspend to Ram :
      # s2ram

      ou la combinaison de touches <Fn><F3> (voir plus haut) pour entrer en mode “Suspend to RAM”. Appuyer sur le bouton Power ou ouvrir l'écran pour sortir de “Suspend to RAM”.

    • Suspend to disk :
      # s2disk

      ou la combinaison de touches <Fn><F1> (voir plus haut) pour entrer en mode “Suspend to disk”.

  • Si utiliser TuxOnIce, il faut compiler et installer hibernate-script-2.0 <code>$ wget http://tuxonice.net/files/hibernate-script-2.0.tar.gz $ tar zxvf hibernate-script-2.0.tar.gz $ cd hibernate-script-2.0 # ./install.sh # cp init.d/hibernate-cleanup.sh /etc/init.d # update-rc.d hibernate-cleanup.sh start 31 S . (ceci est indiqué dans le fichier hibernate-cleanup.sh) # ln -s /usr/local/sbin/hibernate /usr/local/sbin/hibernate-ram (voir “man hibernate” pour comprendre la différence entre hibernate et hibernate-ram) # ln -s /usr/local/sbin/hibernate /usr/local/sbin/hibernate-disk # ln -s /usr/local/man/man8/hibernate.8 /usr/local/man/man8/hibernate-ram.8 # ln -s /usr/local/man/man8/hibernate.8 /usr/local/man/man8/hibernate-disk.8 </code> * Adapter les fichiers de config dans /etc/hibernate à mon usage : * <code>$ diff -Nu tuxonice.conf.orig tuxonice.conf — tuxonice.conf.orig 2009-05-04 11:16:01.000000000 +0200 +++ tuxonice.conf 2010-08-16 08:14:05.000000000 +0200 @@ -21,7 +21,7 @@ # SuspendDevice swap:/dev/hda2 ## Powerdown method - 3 for suspend-to-RAM, 4 for ACPI S4 sleep, 5 for poweroff -# PowerdownMethod 5 +PowerdownMethod 4 ## Any other /proc/software_suspend setting can be set like so: # ProcSetting expected_compression 50 </code> * <code>$ diff -Nu common.conf.orig common.conf — common.conf.orig 2009-05-04 11:09:51.000000000 +0200 +++ common.conf 2009-05-29 14:44:13.000000000 +0200 @@ -78,7 +78,7 @@ ## For Xtr you need xtrlock available. ## For Freedesktop (for example KDE4) you need dbus-send available # LockConsoleAs root -# LockXScreenSaver yes +LockXScreenSaver yes # LockGnomeScreenSaver yes # LockFreedesktop # LockKDE yes @@ -105,7 +105,7 @@ # UpInterfaces auto ### networkmanager -# EnableNMReconnect yes +EnableNMReconnect yes ### pause_audio # MuteAudio yes @@ -119,6 +119,7 @@ ### services # RestartServices laptop_mode anacron +RestartServices hdparm anacron # StopServices alsasound # StartServices aumix @@ -166,4 +167,4 @@ # AgentsClearSSH yes ### Virtualbox -# SuspendVirtualbox yes +SuspendVirtualbox yes </code> * <code>$ diff -Nu ususpend-ram.conf.orig ususpend-ram.conf — ususpend-ram.conf.orig 2009-05-04 11:14:11.000000000 +0200 +++ ususpend-ram.conf 2009-05-04 11:14:41.000000000 +0200 @@ -10,7 +10,7 @@ USuspendMethod ram ## if needed, pass the -f option to s2ram -# USuspendRamForce yes +USuspendRamForce yes ## if s2ram is unsure, let it use system-specific options instead of having to ## force it. </code> * Suspend to RAM : On passe par uswsusp. <code># hibernate-ram</code> ou la combinaison de touches <Fn><F3> (voir plus haut) pour entrer en mode “Suspend to RAM”. Appuyer sur le bouton Power ou ouvrir l'écran pour sortir de “Suspend to RAM”. * Suspend to disk : <code># hibernate</code> * On peut configurer la combinaison de touches <Fn><F1> (voir plus haut) pour entrer en mode “Suspend to disk”.

Synchronisation du temps

  • Installer ntpdate. Commande : ntpdate-debian par exemple.

Automontage de supports amovibles

  • Méthode 1 : Installer thunar-volman (voir Thunar Volume Manager).
    • Option 1 : lancer thunar quand besoin.
    • Option 2 : Utiliser thunar en mode daemon, par exemple insérer une ligne
      + I Exec exec thunar --daemon

      dans $HOME/.fvwm/config.

    • Note : Les médias usb sont montés avec propriétaire/groupe = user/root.
  • Méthode 2 : halevt
    • Utiliser halevt comme un service système avec
      START_DAEMON=yes

      dans /etc/default/halevt. Le service /etc/init.d/halevt définit son propriétaire/groupe comme halevt/plugdev.

    • Note : Les médias usb sont montés avec propriétaire/groupe = root/root. Pas pratique.

True Type Fonts

  • Utiliser # dpkg-reconfigure fontconfig-config ou changer des liens symboliques dans /etc/fonts/conf.d/. Cela permet de configurer la qualité d'affichage de fonts. Voir /usr/share/doc/fontconfig/README.Debian
  • Installer defoma (DEbian FOnt MAnager), x-ttcidfont-conf. Lire aussi la doc dans /usr/share/doc/x-ttcidfont-conf (utiliser FreeType).
  • Installer les paquets ttf-dejavu, ttf-liberation, ttf-jsmath, ttf-arphic-ukai et ttf-arphic-uming.
  • Installer le paquet ttf-mscorefonts-installer pour mieux afficher les pages web utilisant MS fonts (par exemple Verdana).
  • Installer des fonts ttf manuellement : par exemple, copier font.ttf dans /usr/share/fonts/truetype/ et lancer “fc-cache -fv” (fc-cache et fc-list sont des outils fournis par le paquet fontconfig).

Locales

  • # dpkg-reconfigure locales

    et choisir “en_US.UTF-8 UTF-8”, “fr_FR.UTF-8 UTF-8” et “zh_CN GB2312”

    • Défaut : en_US.UTF-8

Imprimantes réseaux

  • Méthode 1 (simple mais ne convient pas à l'usage de “suspend”-déplacement) : Utiliser le serveur_cups déjà configuré sur le serveur distant. Il suffit d'installer cups-client et cups-bsd. Avantage : pas besoin de tourner un daemon cupsd sur ma machine. Editer le fichier /etc/cups/cupsd.conf sur la machine serveur pour autoriser ma machine à utiliser les imprimantes. Editer le fichier /etc/cups/client.conf sur ma machine pour indiquer le nom du serveur_cups.
    • :!: Le fichier /etc/cups/client.conf n'est plus installé. Il est donné comme exemple /usr/share/doc/libcups2/examples/client.conf. Voir Bug 376840.
    • Un problème avec l'usage de suspend : Les applications ne trouvent pas les imprimantes si le portable a été démarré dans un autre lieu, ensuite suspend, et ensuite réveil dans le réseau contenant les imprimantes.
  • Méthode 2 : Installer cups, cups-client, cups-bsd, hplip.
    • Imprimantes à gérer : HP LaserJet M5035 MFP, Lexmark Optra T634, HP 4350dtn.
    • Configurer CUPS et définir le “défault printer” via http://localhost:631/. (On peut aussi définir le “défault printer” par “# lpoptions -d nom_printer”, le résultat est dans /etc/cups/printers.conf.)
  • Note : Pour gérer les impressions, il y a la commande lpoptions et des paquets xpp (il peut configurer ~/.cups/lpoptions) et kdeprint. La command lprm est utile pour supprimer un job.

Divers

  • apt-listbugs et apt-listchanges : ils sont utilisés par apt-get ou synaptic quand on installe des paquets, ils signalent des bugs graves et des changements et demandent si l'on veut continuer à installer de tels paquets. Ils sont très utiles pour éviter de mauvaises surprises pendant les mise à jour de paquets.
    • Sous synaptic, si problème d'affichage de apt-listchanges, choisir “frontend=text” dans /etc/apt/listchanges.conf (éditer ce dernier ou utiliser “dpkg-reconfigure apt-listchanges”).
  • deborphan + gtkorphan. On peut aussi créer un filtre basé sur deborphan dans synaptic.
  • Gérer les processus : qps
  • Avec xdm ou startx. Ajouter
    if [ -z "$XAUTHORITY" ]; then
      XAUTHORITY=$HOME/.Xauthority
      export XAUTHORITY
    fi

    dans ~/.xsession ou ~/.xinitrc pour faire “su root” et pouvoir lancer des applications graphiques par root. (Voir ici.)

  • Utiliser update-alternatives : Faire “man update-alternatives” pour comprendre.
  • lshw ou lshw-gtk (Hardware Infomation).
  • rsyslog, logwatch + libdate-manip-perl (ou logcheck + syslog-summary).
    • :!: Il faut adapter /etc/logcheck/logcheck.conf.
debian/unstable_sur_dell_d630.txt · Dernière modification: 2017/08/21 12:43 (modification externe)